Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Jérôme Dumont

Ce blog évoque la vie politique de la Meuse et de Verdun. Engagé dans le Nord meusien, je suis Conseiller Départemental de la Meuse (canton de Verdun 2)

Stabilité politique en Meuse

Alors que les médias nationaux ne cessent d’évoquer la « victoire du FN » en France, les élections cantonales meusiennes sont marquées, à quelques exceptions près, par une grande stabilité. Quels enseignements peut-on en tirer ?

Tout d’abord, sur 15 cantons renouvelables, 8 conseillers généraux ont été élus au 1er tour ! Félicitations à Dominique Maréchal, seul candidat UMP élu avec 72.25% des voix qui, de plus, se présentait pour la première fois à Seuil d’Argonne. Pour la majorité départementale, Jean François Lamorlette réalise le meilleur score avec 83,38% des voix, devant Denis Cordonnier, Gérard Lahure, Christian Namy, Jean-Marie Missler et Yves Peltier, tous conseillers généraux sortants. A gauche, seul Jean-Claude Salziger l’emporte au 1er tour dans le canton de Vavincourt.

Si les cantons de Dun sur Meuse (Alain Plun), Saint-Mihiel (Philippe Martin), Ancerville (Jean Louis Canova) et Vaubecourt (Emile Thouvenin ou Olivier Poutrieux) devraient rester divers droite, le PS devrait, à priori, conserver Bar le Duc Nord (Roland Corrier).

 

Deux cantons auront une issue incertaine. Gondrecourt où le chef de l’opposition au CG, Daniel Lhuillier est en ballotage contre l’entrepreneur André Poirot. Enfin, le canton urbain de Verdun Ouest, (qui remporte la palme de l’abstention avec 64.67% !), opposera le maire de Verdun Arsène Lux (25,42 %) au socialiste Samuel Hazard (27,22 %). Une nouvelle fois la division de la droite nous a affaibli, même si d’un pont de vue arithmétique, elle reste majoritaire. Une victoire socialiste serait une véritable catastrophe pour l’avenir de notre agglomération !

12eefd1728b9fec85ba02359b315bb76a.jpg

Ces résultats, qui donnent donc clairement une prime aux sortants, sont assez réjouissants pour la majorité départementale. Cependant, l’absence de renouvellement des hommes reste une problématique pour la démocratie. Le FN continue de progresser mais ne réalise pas de percée comme en Moselle et, à l’exception d’Ancerville, le parti de Marine Le Pen ne sera pas au 2ème tour. Malgré une abstention inférieure à la moyenne nationale (52.,09 contre 55.63 en France), cette dernière élection cantonale montre bien la nécessité de mettre en œuvre la réforme des collectivités territoriales, pour gagner en lisibilité et en efficacité……

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Jérôme Dumont

Engagé dans le Nord meusien, je suis Conseiller Départemental de la Meuse (canton de Verdun 2).
Voir le profil de Jérôme Dumont sur le portail Overblog

Commenter cet article

LEBEAU Sylvain 21/03/2011 21:07


Pour une fois, je suis globalement d'accord avec vous.
A part la "véritable catastrophe" qui me semble un chouilla excessif mais dans ce domaine ... je n'ai pas de leçon à donner.