Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Jérôme Dumont

Ce blog évoque la vie politique de la Meuse et de Verdun. Engagé dans le Nord meusien, je suis Conseiller Départemental de la Meuse (canton de Verdun 2)

Le piège Marine Le Pen

Marine Le Pen vient de remporter une belle bataille, celle des médias ! En effet, depuis une semaine, elle a réussi le coup de force se placer au centre de la vie politique française.  Doit-on systématiquement réagir à ses provocations ou faut-il plutôt les ignorer ?

IMG 1897

Tout d’abord, depuis jeudi dernier et l’émission en prime time sur France 2 A vous de juger, la fille du Président du FN a occupé la scène médiatique, avec malice, talent, provocation et démagogie. En effet, en bonne communicante, elle a su trouver la  petite phrase, qui allait lancer la polémique du week end, éclaboussant par la même occasion, les meetings  des grands partis de gouvernement. Notre système médiatique est ainsi fait : il faut faire du « buzz » ! Marine, en petite fille modèle a bien retenu les leçons du père. Le FN serait en voie de normalisation, la candidate à la succession de Jean Marie Le Pen donne donc un gage au noyau le plus dur du FN.

Quelles stratégies adopter  face à de tels excès de langage ?

Pendant 20 ans, le FN a été le « boulet » de la droite modérée. Le parti d’extrême droite a ainsi été diabolisé et les dirigeants de droite ont toujours refusé, à juste titre, de s’allier avec le parti de Jean-Marie Le Pen. Cependant, durant cette période, une partie des grandes thématiques ont été occultées (de l’immigration à la mondialisation) par crainte d’être taxé de « fasciste » par la gauche bien pensante. 

C’est finalement Nicolas Sarkozy, qui en tant que ministre de l’Intérieur de 2002 à 2007, puis en tant que candidat aux élections présidentielles de 2007, a eu le courage d’aborder ces thèmes fondamentaux de notre pays, en plaçant notamment l’identité nationale au cœur de son projet.  Aujourd’hui, la gauche et certains médias lui reprochent d’avoir fait « le jeu du FN »,agitant de nouveau, le spectre de l’extrême droite raciste et dangereuse pour la démocratie.

Finalement, nous devons choisir entre 2 solutions :         
- Diaboliser encore plus Marine Le Pen et le FN, en la laissant tirer les ficelles du jeu médiatique. Ne lui arrive-t-il pas, si ses réponses sont la plupart du temps outrancières et démagogiques, de poser les bonnes questions ? Le risque est alors de voir le candidat du FN accéder au  2ème tour des élections présidentielles de 2012.   
- Ne laisser aucun sujet tabou sans réponse claire de notre part. Les Français, et notamment les classes les plus populaires et une frange de la classe moyenne, ont souffert de la crise économique de 2008. Les conséquences de la mondialisation, l’Europe et son avenir, la lutte contre le chômage mais également l’immigration, la laïcité, le communautarisme et la place de l’Islam sont autant d’exemples à traiter pour 2012.



Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Jérôme Dumont

Engagé dans le Nord meusien, je suis Conseiller Départemental de la Meuse (canton de Verdun 2).
Voir le profil de Jérôme Dumont sur le portail Overblog

Commenter cet article

Roger Cayzelle 13/12/2010 17:18


D'accord avec votre analyse. La droite française (comme la gauche d'ailleurs) doit se saisir de ces questions au fond sans se préoccuper du FN. La diabolisation ne sert à rien


Jérôme 14/12/2010 11:37



Merci pour votre commentaire. Marine Le Pen a continué à marteler son message en étant reçu sur Europe 1 ce matin par JP Elkabbach. Et si on arrêtait de parler d'elle ?