Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Jérôme Dumont

Ce blog évoque la vie politique de la Meuse et de Verdun. Engagé dans le Nord meusien, je suis Conseiller Départemental de la Meuse (canton de Verdun 2)

Le nucléaire, un atout pour la France et la Meuse

Candidat à l’investiture UMP aux élections législatives, je  soutiens la filière nucléaire. Europe Ecologie les Verts et le Parti Socialiste viennent de signer un accord, dans lequel ils s’engagent à réduire de 25 % la part du nucléaire dans notre production d’électricité. Quelles seraient les conséquences économiques, sociales et environnementales d’une telle politique ?

Le nucléaire en quelques chiffres

Aujourd’hui, ¾ de la production d’électricité française est d’origine nucléaire, ce qui nous permet d’atteindre un degré d’indépendance énergétique de 50% (contre 25 en 1973). De même, l’électricité française est 40 % moins chère que dans le reste de l’Europe. Enfin, une sortie du nucléaire entraînerait une disparition de 400000 emplois directs. 

Le nucléaire, un acteur de lutte contre le réchauffement climatique

Evidemment, nous devons continuer à développer les énergies renouvelables. Leur part dans la consommation finale d'énergie est passée de 9,7 % en 2005 à 13 % en 2010 pour un objectif 2020 de 23 %. Cependant, elles ne pourront à elles seules compenser l’arrêt de 24 réacteurs, nous devrons acheter du fioul et du charbon : cela augmentera nos émissions de gaz à effets de serre jusqu’à 50%.

Avec le drame de Fukushima, certains ont oublié les différentes conférences sur le réchauffement climatique, de Kyoto au Cap où Bertrand Pancher, député de la Meuse représente la France dans le cadre des négociations internationales sur le réchauffement climatique. Rappelons que notre pays, grâce au nucléaire, n'émet qu’1,6 tonne de carbone par habitant, contre 2,2 pour l'Union européenne !

Un atout pour le développement de la Meuse

vue aerienne du laboratoire-small190le laboratoire de Bure

Depuis 1999, l’ANDRA est autorisé à installer et à exploiter sur le territoire de Bure un laboratoire chargé d’étudier les formations géologiques profondes dans lesquelles pourraient être stockés des déchets radioactifs. Parallèlement, en 2000 a été créé le GIP Objectif Meuse. Aujourd’hui, grâce à l’action des différentes majorités du Conseil Général et notamment celle de Christian Namy depuis 2004, le GIP dispose de ressources financières de 30 millions d’euros par an. Ainsi, de nombreux investissements ont été réalisés sur notre territoire. Par exemple, en 2009, dans son axe 7, le GIP a participé à l’acquisition de panneaux photovoltaïques à des fins pédagogiques pour le lycée Margueritte (où une licence « éolienne et photovoltaïque » existe en partenariat avec le CNAM).

photovolt lyceePanneaux photovoltaïques du lycée Margueritte

Le pouvoir d'achat des Français et la compétitivité des entreprises, l'indépendance énergétique de la France, la pérennité de milliers d'emplois industriels, le maintien de faibles émissions de gaz à effet de serre dépendent de l'avenir de la filière nucléaire. Dans un contexte économique et international complexe, comment peut-on sacrifier l’excellence de cette filière industrielle pour un accord électoral (un réacteur nucléaire contre un député !)

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Jérôme Dumont

Engagé dans le Nord meusien, je suis Conseiller Départemental de la Meuse (canton de Verdun 2).
Voir le profil de Jérôme Dumont sur le portail Overblog

Commenter cet article