Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Jérôme Dumont

Ce blog évoque la vie politique de la Meuse et de Verdun. Engagé dans le Nord meusien, je suis Conseiller Départemental de la Meuse (canton de Verdun 2)

Le « made in France » a-t-il de l’avenir ?

Une nouvelle question occupe les médias et la classe politique depuis quelques jours. Doit-on acheter des produits fabriqués en France ? Qu’entend-on par le « made in France » ?

Le Président de la République, en visite à Sallanches en Haute Savoie dans l’entreprise Rossignol, a mis en avant l’idée de « produire français ». «Je ne suis pas par principe contre l'implantation d'usines françaises dans d'autres pays, c'est normal qu'on construise en Chine des voitures qu'on veut vendre en Chine. Là où je ne suis pas d'accord, c'est qu'on fabrique à l'étranger des voitures pour les vendre ensuite en France. Notre politique, c'est d'encourager les entreprises à produire en France. Tout le monde dit «acheter français», je préfère dire «produire en France». Je préfère même qu'on achète une voiture de marque étrangère produite en France plutôt qu'une voiture française fabriquée à l'étranger et vendue en France. Ce qui est important, c'est de produire en France.»

De même, l’UMP lors de sa 2ème convention pour le projet 2012, a proposé de valoriser le « made in France », sur le modèle du « made in Germany ». De Hollande à Le Pen en passant par Bayrou, les différents candidats prônent le retour au patriotisme économiqueCe thème semble porteur puisque selon un sondage récent de l’IFOP, deux-tiers des Français sont prêts à payer un produit 5% à 10% plus cher s'il a été fabriqué en France. Pourtant, sur de nombreux produits de consommation courante, l’augmentation des prix serait matérialisée par une multiplication par 2 ou 3. Je prends souvent l’exemple d’un de mes collègues partisan de la « dé mondialisation » de Montebourg mais qui roule en 4 X 4 coréen, moins cher et plus équipé.

P1833412D2021934G_apx_470_.jpg

L’ouverture de ce débat est intéressante car cela montre notre difficile acceptation de la mondialisation. Pour produire en France, il faut investir dans l’éducation, la recherche développement et diminuer les charges qui pèsent sur nos entreprises. De même, le rapport annuel du CESE pointe la nécessité de faire la promotion de la consommation durable et sur la prise en compte de signaux prix, en valorisant les circuits courts donc ….français.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Jérôme Dumont

Engagé dans le Nord meusien, je suis Conseiller Départemental de la Meuse (canton de Verdun 2).
Voir le profil de Jérôme Dumont sur le portail Overblog

Commenter cet article

Roger Cayzelle 15/12/2011 09:16

Absolument d'accord avec vous Jérôme. Amicalement