Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Jérôme Dumont

Ce blog évoque la vie politique de la Meuse et de Verdun. Engagé dans le Nord meusien, je suis Conseiller Départemental de la Meuse (canton de Verdun 2)

Contre la suppression de la MIVILUDES

Contre la suppression de la MIVILUDES

Le 3 octobre dernier, le gouvernement a pris la décision  de supprimer la MIVILUDES, la Mission Interministérielle de Vigilance et de Lutte contre les Dérives Sectaires. Créée en novembre 2002 par le Président de la République Jacques Chirac,  cette mission était reliée directement au Premier Ministre et placée sous l'autorité d'un parlementaire. Cette instance de protection des personnes de défense des Droits de l’Homme et des Libertés Publiques, avait en charge l’analyse des phénomènes sectaires, leur dénonciation et la transmission des dossiers les plus saillants, au Ministre de la Justice et de l’Intérieur, pour une dissolution éventuelle. Désormais, la MIVILUDES serait rattachée au Ministère de l’Intérieur.

De nombreuses associations se sont émues de cette décision.

Dans le Département de la Meuse, l’association SECTICIDE, créée en 1989 et basée à Verdun, joue un rôle important dans la lutte contre toutes les formes de dérive sectaire. Elle a toujours travaillé avec les Conseillers de la MIVILUDES, faisant remonter ses informations, s’appuyant sur ses rapports et les orientations. Les réponses apportées par le gouvernement ne sont pas satisfaisantes. En effet, en se basant sur un rapport de la cour des comptes critiquant l’organisation de la MIVILUDES, sa suppression permettrait d’économiser une dizaine de salariés, en occultant le travail mené par les bénévoles. De même, le rattachement au Ministère de l’Intérieur permettrait de mieux articuler ses missions avec les nouvelles formes de radicalité mais concentrerait son action à un rôle uniquement répressif.

A l’heure du numérique, les sectes utilisent des moyens modernes pour embrigader la jeunesse et les populations vulnérables. Elles pénètrent dans les domaines de l’éducation, notamment dans les activités périscolaires : de 60 000 à 80 000 jeunes seraient élevés dans un climat sectaire. Elles s’emparent des préoccupations et  des tendances du moment : écologie, danger des écrans, méditation, bien-être, médecine douce, sport…..

Or, forte de 20 ans d’expérience, la MIVILUDES coordonne l’action préventive et répressive des pouvoirs publics à l’encontre des dérives sectaires. Elle contribue à la formation et l’information de ses agents. Elle informe le public sur les risques, voire les dangers, auxquels il est exposé et facilite la mise en œuvre d’actions d’aide aux victimes de dérives sectaires. Elle accompagne des victimes en lien avec les associations spécifiques en place (comme SECTICIDE en Meuse). Elle permet d’évoquer des dérives thérapeutiques  ou une absence de certification scientifique sans attendre les sanctions de l’exécutif pour alerter sur une pratique ou un mouvement. Elle facilite les liens avec les Ministères spécifiques et de signer des conventions.

Pour toutes ces raisons, nous demandons au gouvernement de bien vouloir revenir sur sa décision, en maintenant la MIVILUDES dans ses prérogatives actuelles, avec le maintien de son rattachement au Premier Ministre.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Jérôme Dumont

Engagé dans le Nord meusien, je suis Conseiller Départemental de la Meuse (canton de Verdun 2).
Voir le profil de Jérôme Dumont sur le portail Overblog

Commenter cet article