Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Jérôme Dumont

Ce blog évoque la vie politique de la Meuse et de Verdun. Engagé dans le Nord meusien, je suis Conseiller Départemental de la Meuse (canton de Verdun 2)

Stop à la hausse des carburants !

Le 20 septembre dernier sur une chaîne de radio nationale, Edouard Philippe, le Premier Ministre assumait l’augmentation des prix des carburants notamment du gazole arguant qu’en parallèle il baissait les différentes taxes. S’il nous est permis de douter de cette baisse, force est de constater que la hausse brutale du prix de l’essence a des conséquences sur le pouvoir d’achat des Français. Ainsi, le prix du baril est aujourd’hui à son plus haut niveau depuis 4 ans. De 1.39 euros en début d’année, le litre de gazole est désormais monté à plus d’1.52 euros (il était à 1.20 en mai 2017). La voiture est en passe de devenir un luxe pour de nombreuses personnes. Si la grogne monte (cf article Est Républicain du 14 octobre), les vols de carburants sont de plus en plus fréquents.

 

Or, en Meuse, comme dans de nombreux départements ruraux, la voiture reste le mode de transport le plus utilisé. Il est même vital pour de nombreux Meusiens qui se déplacent quotidiennement hors de notre département ou des frontières nationales. Le schéma d’accessibilité que nous voterons cet après-midi est explicite sur ce sujet : plus de 20 % des Meusiens ont des déplacements domicile-travail en dehors des frontières départementales. Ils sont donc touchés de plein fouet par cette politique.

En même temps, la situation économique de notre département reste fragile avec une inadéquation du marché du travail, avec d’un côté de nombreuses personnes en recherche d’emploi et de l’autre  des centaines d’emplois non pourvus. Comment inciter ces actifs à se déplacer pour trouver un travail ? C’est à la fois une question de pouvoir d’achat, d’insertion mais également d’attractivité de notre territoire.

De plus, les entreprises meusiennes voient leur attractivité diminuer avec une baisse de leurs marges. Les coûts engendrés par la hausse des carburants sont d’autant plus importants qu’il s’ajoutent à la limitation à 80 km/heure (perte de temps). Ces mes mêmes entreprises vont être pénalisées par l’évolution de la taxe intérieure de consommation sur le gaz naturel qui doublerait en 5 ans. Le Ministre de la Transition écologique et solidaire est pour l'instant muet sur le sujet. Encore un poids de plus pesant sur la santé de nos entreprises.

Certes, la situation environnementale de notre planète est préoccupante mais les mesures qui ont été décidées sont trop brutales pour la ruralité. En effet, la transition écologique n’est pas suffisamment avancée pour offrir des alternatives crédibles (co-voiturage, transport en commun…).

Quelles compensations financières pourraient être versées aux travailleurs meusiens, aux entreprises ou autres demandeurs d’emploi, contraints d’utiliser leur véhicule personnel (chèque carburant, crédit d’impôt, primes à la conversion vers des véhicules électriques, …..) ? C’est une question existentielle pour l’attractivité de nos territoires, alors même que les richesses ont tendance à se concentrer dans les grandes agglomérations.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Jérôme Dumont

Engagé dans le Nord meusien, je suis Conseiller Départemental de la Meuse (canton de Verdun 2).
Voir le profil de Jérôme Dumont sur le portail Overblog

Commenter cet article